Super F1
www.piecesautostore.fr
facebook twitter favori

RENAULT


renault



Palmarès

Victoires: 35
Poles: 51
Meilleurs tours: 31
Podiums: 100
Points: 1422
Grand Prix: 374
1er Grand Prix: Silverstone
Titre(s) pilotes: 2
Titre(s) constructeurs: 2
Saison 2019

Classement: 6
Victoires: 0
Poles: 0
Meilleurs tours: 0
Podiums: 0
Points: 39
Meilleur résultat: 6 (Montréal)


Structure

Base: Enstone (Angleterre)
Directeur général: Cyril Abiteboul
Président: Jérôme Stoll
Directeur de la technologie: Bob Bell
Directeur technique châssis: Nick Chester
Directeur technique moteur: Rémi Taffin
Designer en chef: Laurens van den Acker
Aérodynamicien en chef: Pete Machin
Ingénieur course Daniel Ricciardo: Simon Rennie
Ingénieur course Nico Hülkenberg: Bradley Joyce
Sponsor:
Technique

Chassis: RS19
Freins: AP Racing
Lubrifiant: Castrol
Carburant: BP
Roues: OZ
Pneus: Pirelli
Cylindrée: 2400 cc




Tweets de RenaultSportF1

Publications Instagram

Histoire


Renault est une marque historique en Formule 1, que ce soit en tant qu'écurie ou que moteur, elle a connu le succès.
L'écurie française a débuté en 1977 avec Jean-Pierre Jabouille à son bord. Le Français peine à se qualifier mais progresse petit à petit.

La première victoire arrive en 1979 au GP de France: Jabouille monte sur la 1ère marche du podium et René Arnoux est 3ème.
Les performances s'enchaînent et en 1981, Alain Prost remplace Jabouille et remporte 3 victoires et 2 en 1982. Renault vise le titre dès 1983 mais n'est que vice-champion.

Le constructeur se retire à la fin de la saison 1985 décevante mais reste en tant que motoriste.

En 2002, Renault rachète Benetton et débute avec Button et Trulli qui, sans podium, terminent 4ème du championnat.
Mais le succès sera à nouveau au rendez-vous en 2003 avec l'arrivée de Fernando Alonso! L'Espagnol remporte le GP de Hongrie et malgré une saison à vide en 2004 où c'est Trulli qui s'impose à Monaco, Alonso peut jouer le titre en 2005.
La Renault doit faire face à une McLaren plus performante mais moins fiable et c'est ce dernier point qui fera la différence pour remporter le 1er titre de son histoire!
Alonso confirme en 2006 avec un 2ème titre, même si elle aura fort à faire avec la Ferrari de Michael Schumacher.
Avec le départ d'Alonso chez McLaren, Renault doit se reconstruire en 2007 autour de Fisichella et Kovalainen mais le niveau n'y est plus.
Alonso revient la saison suivante et remporte 2 victoires dont celle à Singapour, contestée par la FIA et qui a valu le scandale du crashgate, Piquet s'étant volontairement accidenté pour permettre à son coéquipier de gagner.

Renault tente de reconstruire en 2010 avec Eric Boullier comme directeur et Robert Kubica comme premier pilote et ça marche. Le Polonais monte sur le podium à 3 reprises et est bien parti pour faire mieux en 2011 mais Kubica s'accidente gravement en rallye avant le début de la saison et est remplacé par Nick Heidfeld.
Fin 2011, Renault se retire une nouvelle fois mais reste comme motoriste avec Lotus.

Fin 2015, Lotus est sur le déclin et Renault se sépare de RedBull avec qui elle avait remporté 4 titres en tant que motoriste.

Voulant connaître à nouveau le succès, le constructeur français décide de revenir en F1 en 2016 avec à son bord Kevin Magnussen et Jolyon Palmer.
Magnussen décroche une belle 7ème place en début de saison en Russie mais les points seront difficiles à atteindre pour la suite. Renault termine 9ème du championnat.
Hülkenberg parvient à faire décoller l'écurie mais ce n'est pas le cas de Palmer qui se fait remplacer par Sainz en fin de saison.
Hülkenberg et Sainz réalisent une bonne saison en 2018 et décrochent la 4ème place du championnat pour l'écurie mais sans un seul podium.


Les pilotes:
Jean-Pierre Jabouille (1977 - 1980)
René Arnoux (1979 - 1982)
Alain Prost (1981 - 1983)
Eddie Cheever (1983 - 1983)
Patrick Tambay (1984 - 1985)
Philippe Streiff (1984)
Derek Warwick (1984 - 1985)
François Hesnault (1985)
Jenson Button (2002)
Jarno Trulli (2002 - 2004)
Fernando Alonso (2003 - 2006, 2008 - 2009)
Jacques Villeneuve (2004)
Giancarlo Fisichella (2005 - 2007)
Heikki Kovalainen (2007)
Nelson Piquet (2008 - 2009)
Romain Grosjean (2009)
Robert Kubica (2010)
Vitaly Petrov (2010 - 2011)
Nick Heidfeld (2011)
Kevin Magnussen (2016)
Jolyon Palmer (2016-2017)
Nico Hülkenberg (2017-2019)
Carlos Sainz (2017-2018)
Daniel Ricciardo (2019)

Classement au championnat du monde:
1977: Non classé
1978: 12ème avec 3 points
1979: 6ème avec 26 points
1980: 4ème avec 38 points
1981: 3ème avec 54 points
1982: 3ème avec 62 points
1983: Vice-champion du monde avec 79 points
1984: 5ème avec 34 points
1985: 7ème avec 16 points
2002: 4ème avec 23 points
2003: 4ème avec 88 points
2004: 3ème avec 105 points
2005: Champion du monde avec 191 points
2006: Champion du monde avec 206 points
2007: 3ème avec 51 points
2008: 4ème avec 80 points
2009: 8ème avec 26 points
2010: 5ème avec 163 points
2011: 5ème avec 73 points
2016: 9ème avec 8 points
2017: 6ème avec 57 points
2018: 4ème avec 122 points


Ocon sur le point de signer avec Renault Ocon sur le point de signer avec Renault
22 août 2019
D'après plusieurs sources, Esteban Ocon serait sur le point de quitter le giron de Mercedes pour signer un contrat de 2 ans avec Renault. Cette si...


Quels seront les futurs pilotes de F1? Quels seront les futurs pilotes de F1?
15 août 2019
Durant cette trève estivale, Super F1 vous propose de présenter quels sont les pilotes susceptibles de rejoindre la Formule 1 dans les prochaines an...


Pause estivale: faisons le bilan! Pause estivale: faisons le bilan!
7 août 2019
12 courses ont été disputées sur les 21 prévues au calendrier et désormais, les pilotes peuvent se reposer durant 4 semaines avant le Grand Prix ...


La Formule 1: une expérience à vivre ! La Formule 1: une expérience à vivre !
1 août 2019
Regarder la Formule 1 dans son canapé devant la TV, c’est bien mais assister à un Grand Prix au moins une fois dans sa vie, c’est mieux ! Le ...


Verstappen émerge au bout du chaos en Allemagne Verstappen émerge au bout du chaos en Allemagne
29 juillet 2019
La pluie s'abat sur le circuit de Hockenheim au moment de lancer le départ du Grand Prix d'Allemagne. Ce n'est pas une pluie excessive mais tout de m...