Formule 1 - Super F1

Accueil > F1 > Hamilton gagne sur tapis vert, Vettel furieux !

Hamilton gagne sur tapis vert, Vettel furieux !

dimanche 9 juin 2019, par Renaud Herman

Le départ est donné et Vettel s’élance parfaitement devant Hamilton. Leclerc tente de déborder la Mercedes mais Hamilton tient bon. Ricciardo garde solidement sa 4ème place devant Gasly et Hulkenberg qui a pu dépasser Bottas.

Derrière, Albon est pris dans le trafic entre Giovinazzi et Perez et perd son aileron avant. Le pilote thaï doit repasser aux stands au bout du premier tour.

La plupart des pilotes sont partis en pneus tendres sauf Verstappen et Stroll qui sont en durs. Et dès le 3ème tour, Sainz rentre déjà pour changer de gommes.

Gasly rentre au 8ème tour suivi par Ricciardo alors que Norris est victime d’un bris de suspension et roule sur 3 roues. Le Britannique range sa voiture le long de la sortie des stands. Aussi étonnant que ça puisse paraître, la McLaren ne gêne pas directement et n’est pas dégagée mais cela peut tout de même s’avérer dangereux !

Vettel mène toujours devant Hamilton, Leclerc et Hulkenberg qui s’arrête au 17ème tour.

Dans le trio de tête, c’est le leader qui s’arrête le premier au 26ème tour.

Hamilton rentre 3 tours plus tard tandis que Leclerc tente de faire durer encore un peu ses pneus.

Bottas rentre au 30ème tour, Vettel possède 4 secondes d’avance sur Hamilton et Leclerc rentre au 33ème tour et sort derrière Verstappen mais le Néerlandais la joue fair-play et laisse passer le Monégasque, n’étant pas du tout sur la même stratégie.

Un peu derrière, Ricciardo commence à avoir du mal à tenir sa 4ème place mais parvient tout de même à se défendre durant plusieurs tours face aux assauts de Bottas qui perd énormément de temps.

Tandis que Hamilton se rapproche petit à petit de Vettel, Stroll était remonté en 8ème position et effectue son premier ravitaillement au 46ème tour.

A 22 tours de l’arrivée, Vettel commet une erreur et doit couper une chicane dans l’herbe pour se rattraper. Cela lui fait couper la route à Hamilton qui ralentit pour éviter l’impact. Le Britannique s’en plaint à la radio, ce qui entraîne une investigation des commissaires.

Verstappen ravitaille au 49ème tour et ressort 7ème. Le Néerlandais passe facilement les 2 Renault mais ce sera difficile d’aller Bottas qui est le plus rapide en piste.

En queue de peloton, Magnussen figure en avant-dernière position et se plaint à son équipe d’une voiture inconduisible, le Danois souhaiterait abandonner. Ce à quoi le directeur de l’équipe, Gunther Steiner, lui répond fermement de se taire et de respecter le travail des mécaniciens qui ont dû réparer la voiture que Magnussen a crashé en qualifs.

Pour Vettel, les commissaires ont pris leur décision, l’Allemand sera pénalisé de 5 secondes ! Un scandale pour l’Allemand qui demande à son équipe

Où pouvais-je aller d’autre ?

voulant justifier qu’il n’a eu aucune intention de bloquer Hamilton.
L’Allemand possède plus de 2 secondes d’avance sur Hamilton mais n’est pas assez rapide pour porter cet avantage à 5 secondes.
Même pire, Hamilton se rapproche petit à petit, le Britannique semble vouloir gagner à la régulière mais même avec le DRS, la Ferrari est trop rapide en ligne droite pour être rattrapée et pouvoir porter une attaque.

Derrière, Leclerc se rapproche petit à petit et Bottas rentre aux stands pour changer de pneus et signer le meilleur tour en course. Ce qu’il fait dans l’avant-dernier tour.

En 9ème position, Sainz est en perdition et se fait dépasser par Stroll et Kvyat, ne figurant ainsi plus dans les points.

Vettel franchit la ligne d’arrivée en 1ère position mais est furieux. Il ne gare pas sa voiture au pied du podium puis s’en va pour éviter les interviews. Hamilton et Leclerc sont interviewés par Martin Brundle puis Vettel revient, inverse les panneaux 1 et 2 placés devant les voitures et salue le public qui le soutient complètement.

Arrivé sur le podium, Hamilton l’invite à monter avec lui sur la plus haute marche et le podium se déroule très sobrement, personne ne semblant accepter cette décision des commissaires, ni même Hamilton qui préférerait avoir gagné à la régulière.

Bottas est donc 4ème devant Verstappen, Ricciardo, Hulkenberg, Gasly, Stroll et Kvyat.


1