Formule 1 - Super F1

Accueil > F1 > Hamilton gagne au Mexique mais n’est pas champion

Hamilton gagne au Mexique mais n’est pas champion

dimanche 27 octobre 2019, par Renaud Herman

Au départ, les Ferrari s’élancent bien mais Hamilton tente de les déboîter et échoue. Verstappen prend Hamilton à l’intérieur mais le virage est très étroit et les 2 pilotes sortent dans l’herbe !
Hamilton se fait passer par Albon et Sainz tandis que Verstappen est un peu plus loin, en 8ème position.

La voiture de sécurité virtuelle est déployée car il y a quelques débris dans le 2ème virage.

La course reprend assez vite avec les 2 Ferrari toujours bien en tête devant Albon, Sainz et Hamilton qui dépasse assez rapidement l’Espagnol dans le 4ème tour.

Verstappen est en bagarre avec Bottas pour la 7ème place mais les 2 pilotes se touchent et Verstappen a une crevaison ! Catastrophe pour le Néerlandais qui doit faire quasi tout un tour sur 3 roues. Il parvient à ravitailler mais repart bon dernier !

Au tour suivant, Bottas passe Norris pour la 6ème place.

Au 10ème tour, le régional de l’étape, Sergio Perez, passe Kvyat et provoque la furie du public !

3 tours plus tard, Norris est un des premiers pilotes à ravitailler mais le Britannique repart avec une roue mal fixée, il s’arrête à la fin de la voie des stands et les mécanos McLaren courent pour repousser la voiture à son emplacement et bien refixer cette roue. La perte de temps est énorme pour Norris qui repart bon dernier.

Albon s’arrête au 14ème tour et le pilote Thaï est imité par Leclerc au tour suivant, en repartant en pneus mediums. Les 2 pilotes sont une stratégie à 2 arrêts, est-ce la bonne ?

Vettel est en tête, Leclerc 4ème et le Monégasque se montre le plus rapide en piste !

Au 22ème tour, nouvelle erreur des mécanos chez Alfa Romeo, une roue de Giovinazzi se détache en repartant, la voiture doit de nouveau être soulevée pour bien replacer le pneu.

Au tour suivant, Verstappen touche Magnussen et le dépasse hors piste mais les commissaires n’entament pas d’enquête pour cette manoeuvre.

Hamilton s’arrête au 24ème tour et repart en pneus durs en 4ème position. Le Britannique va essayer d’aller au bout.

Au 31ème tour, Verstappen entre à nouveau dans les points en dépassant Sainz après un combat assez musclé.

Bottas effectue son 1er arrêt dans le 36ème tour et Vettel l’imite au tour suivant.

Leclerc retrouve la tête mais a encore un ravitaillement à effectuer. C’est ce qu’il fait dans le 42ème tour mais les mécanos Ferrari perdent du temps à fixer une roue, l’arrêt du Monégasque dure 6 secondes.
Albon, qui est sur la même stratégie, s’arrête au tour suivant.

Daniel Ricciardo, en 6ème position, est toujours avec ses pneus du départ. Il ravitaille enfin dans le 50ème tour. Quelques tours avant, les ingénieurs Mercedes informent Hamilton de cette situation, le rassurant quant au fait de pouvoir sans doute remporter la course ! Norris abandonne pour économiser des pièces sur sa McLaren.

La fin de la course s’annonce palpitante : Hamilton est en tête avec des pneus plus usés de 14 tours. Il devance Vettel, Bottas et Leclerc qui a les pneus les plus frais et réduit l’écart assez vite. Les 4 pilotes sont rapidement dans la même image !
Albon est 5ème, à 10 secondes d’écart de Leclerc et ne semble pas pouvoir faire mieux.

Les retardataires font perdre du temps aux leaders et Leclerc sort large en devant doubler une Toro Rosso. Ses espoirs de podium s’amenuisent.

Raikkonen abandonne dans le 60ème tour.

2 tours plus tard, Ricciardo et Perez sont en bagarre pour la 7ème place. L’Australien attaque mais sort de piste et laisse passer le Mexicain.

En tête, les écarts se figent et Hamilton file vers la victoire. Vettel et Bottas complètent le podium. Avec un écart de 10 points, il manque 4 points à Hamilton pour être champion.
Leclerc termine seulement 4ème devant les 2 RedBull d’Albon et Verstappen qui est élu pilote du jour !

Perez est 7ème, une belle performance devant son public et Daniel Ricciardo qui n’est pas parvenu à le dépasser.

Pour la 9ème place, Kvyat est en bagarre avec Hulkenberg et il envoie l’Allemand dans le décor dans le dernier tour. La FIA décide de pénaliser le Russe de 10 secondes pour cette manoeuvre. Gasly hérite de la 9ème place et Hulkenberg marque le point de la 10ème place.


1