Formule 1 - Super F1

Accueil > F1 > Verstappen s’impose en patron à Imola

Verstappen s’impose en patron à Imola

dimanche 18 avril 2021, par Renaud Herman

La pluie s’est invitée en Italie, ce qui remet toutes les stratégies en question.

La plupart des pilotes ont chaussée les pneus intermédiaires, hormis Gasly, Ocon et les Haas qui sont en pneus pluie. A noter que Vettel s’élancera de la pitlane.

Au départ, Verstappen s’envole et dépasse Perez et Hamilton pour prendre le commandement de la course. Perez perd encore une place au profit de Leclerc qui prend donc la 3ème position !

Un peu plus loin, Latifi part en tête-à-queue et ressort juste devant Mazepin avec qui il s’accroche et abandonne. La Haas peut continuer et n’a pas de dégâts, au contraire de la Williams qui provoque la sortie de la Safety-Car.

La piste est encore fort piégeuse et Verstappen suit la Safety-Car devant Hamilton, Leclerc, Perez et Ricciardo.

Ocon en profite pour ravitailler pour passer en pneus intermédiaires mais Gasly conserve ses pneus car son équipe lui indique que la pluie devrait s’intensifier dans les prochaines minutes.

En chauffant ses pneus, Mick Schumacher fait une erreur et perd son aileron avant juste après la ligne droite des stands. Malheureusement pour lui, la pitlane est fermée et il devra parcourir 2 tours avant de pouvoir remplacer son aileron.

Juste avant le redépart, Perez fait une erreur et perd 2 positions mais il les reprend derrière la Safety-Car.

La course reprend au 7ème tour, Verstappen se loupe un peu mais garde l’avantage sur Hamilton.

La pluie ne s’intensifie pas et pour Gasly, ça devient difficile, il se fait dépasser par Sainz mais Gasly repasse. Norris dépasse Sainz puis parvient à dépasser Gasly dans le 9ème tour. Sainz passe aussi Gasly.

Verstappen mène toujours la course devant Hamilton, Leclerc, Perez et Ricciardo, les écarts se stabilisent. On annonce 10 secondes de stop and go pour Perez pour avoir repris sa position derrière la Safety-Car après son erreur.

Gasly perd encore des positions et aurait dû repasser en pneus intermédiaires bien plus tôt, il rentre finalement au 15ème tour et se retrouve loin du top 10.

Les McLaren occupent les 5 et 6ème positions mais Norris est bien plus rapide et l’équipe demande à Ricciardo de le laisser passer, l’Australien s’exécute et voilà Norris à l’assaut de Perez, en 4ème position.

Au 22ème tour, Vettel est le premier pilote à passer en pneus slicks, il opte pour les mediums, l’Allemand n’a pas grand chose à perdre, étant en 15ème position. Dans le même temps, le pilote Aston Martin se fait pénaliser de 10 secondes pour ne pas avoir monté ses pneus à 5 minutes du départ.

Hamiton se rapproche de Verstappen et semble mieux gérer l’usure de ses pneus alors que Sainz prend la 6ème place à Ricciardo.

A partir du 28ème tour, on assiste à une valse de ravitaillements, tous les pilotes passent aux pneus slicks, Verstappen en premier chausse les mediums et Hamilton au tour suivant, avec un arrêt de 4 secondes, de quoi laisser à Verstappen reprendre aisément la tête de la course.

Verstappen mène toujours devant Hamilton, Leclerc, Norris et Perez. Perez en ayant profité pour purger sa pénalité, a perdu une place durant les ravitaillements.

Dans les manoeuvres de dépassements sur les retardataires, Hamilton fait une erreur en doublant Russell et tire tout droit. La voiture semble être calée et on pense à l’abandon pour le septuple champion du monde mais finalement, le Britannique sort du bac à graviers en marche arrière et repart en 7ème position.

Au tour suivant, Russell attaque Bottas mais en mettant 2 roues dans l’herbe, perd le contrôle et percute la Mercedes, les 2 voitures sont détruites et il y a énormément de débris sur la piste. Les pilotes s’en sortent indemnes et on voit Russell voir comment va Bottas qui lui répond par un doigt d’honneur, Russell lui répond par une tape sur le casque, l’ambiance est donnée entre le pilote Mercedes et son possible successeur. C’est en tout cas un gros crash qui donne lieu à un drapeau rouge. Tous les pilotes rentrent aux stands et sortent de leur voiture le temps de nettoyer la piste et dégager les voitures.

Un tour de chauffe débute à 16h25 où on voit Raikkonen partir à la faute et perdre une place, au profit de Lewis Hamilton qui se retrouve 8ème. Verstappen fait aussi une erreur mais garde la tête de la course.

C’est un départ lancé qui est donné après un tour derrière la Safety-Car et Verstappen mène devant Leclerc, Norris mais le Britannique avec ses gommes tendres prend le meilleur sur la Ferrari.

Perez est 4ème devant Sainz, Ricciardo, Stroll et Hamilton.

Stroll est donc la première cible de Hamilton qui est vraiment le couteau entre les dents.

Au 38ème tour, Perez se loupe, part dans le bac à graviers et repart seulement 14ème, quelle erreur terrible pour le Mexicain qui pouvait viser le podium.

Un peu plus tard, Hamilton passe Stroll et s’empare de la 6ème position.

Au 41ème tour, Giovinazzi rentre aux stands sans prévenir pensant à un problème de freins et repart directement mais l’Italien perd sa place dans le top 10 au profit d’Ocon qui vient de dépasser Alonso.

Hamilton dépasse Ricciardo au 42ème tour, qui ne peut pas riposter.

Derrière, Perez tente de remonter, il dépasse Vettel en montant sur le vibreur mais se relance mal et Vettel reprend son dû.

Au 50ème tour, Hamiton parvient à dépasser Sainz et est désormais 4ème avec Leclerc et Norris pas trop loin.

Norris est en difficultés avec ses pneus tendres mais se bat comme il peut tandis que Hamilton prend la 3ème place à Leclerc au 55ème tour.

Hamilton s’attaque désormais à Norris et le Britannique résiste comme il peut mais au bout de la 3ème tentative, dans le 60ème tour, le pilote Mercedes parvient à prendre la 2ème place, quelle remontée incroyable. Verstappen est à plus de 20 secondes, la victoire n’est plus possible mais en signant le meilleur tour en course, Hamilton peut conserver la tête du championnat.

Vettel abandonne à 1 tour de la fin pour éviter de casser sa boîte de vitesses mais sera classé 15ème devant les 2 Haas.

Verstappen s’impose pour la première fois en Italie, à noter que l’année passée, il avait abandonné sur les 3 manches italiennes !
Hamilton est donc 2ème et conserve la tête du championnat pour un point sur Verstappen.
Norris est 3ème et signe son 2ème podium en F1.
Joli tir groupé des Ferrari qui terminent 4 et 5èmes.
Ricciardo est 6ème devant Stroll, Gasly, Raikkonen et Ocon, ces 3 pilotes marquant leurs premiers points de l’année.


1