Super F1
spafrancorchamps   Grand Prix de BELGIQUE - 0 J 0 H 0 M 0 S - 28 Août 2022 - 15H00   spafrancorchamps
facebook twitter favori

Raikkonen, roi de Spa, Fisichella dauphin magnifique


Posté le 30 août 2009 - 17:12 par Toby Ratantely

images/52406.jpg Malgré une piste sèche, le départ du Grand Prix s'annonce explosif. A l'extinction des feux, Barrichello perd gros en restant une nouvelle fois scotché sur la grille pendant quelques secondes cruciales. Il plonge en fin de peloton. Devant lui, Fisichella s'élance parfaitement mais Heidfeld fait l'intérieur à Trulli, qui touche l'Allemand dans la manoeuvre. Tout bénéfice pour Raikkonen, comme prévu, qui profite à fond de son KERS pour déborder ses deux rivaux à la réaccélération, puis Kubica dans les Combes ! Voilà Kimi déjà 2ème après un tour.

Un tour qui fait des dégâts à l'arrière du peloton. Alguersuari sort de la route et entraîne Hamilton dans sa chute, alors que Grosjean s'accroche avec Button en voulant attaque l'Anglais. Quatre abandons d'un coup, et une véritable catastrophe pour le leader du championnat. Fin des illusions aussi pour Trulli, qui doit regagner les stands après sa touchette, tout comme Sutil et Barrichello. Dur.

La voiture de sécurité entre en piste, le temps d'évacuer les débris. A la relance (5ème tour), Raikkonen se porte immédiatement à l'aspiration de Fisico et double la Force India dans la montée du Kemmel. C'est un tournant de la course. Derrière, Barrichello, 15ème, dépasse immédiatement Trulli, puis Badoer et Nakajima, pour revenir au 12ème rang. Retardé lui aussi, Sutil passe également l'Italien et le Japonais, chaque fois après avoir été presque surpris par la lenteur de son rival !

En tête, Raikkonen tient toujours Fisichella en respect, mais la Force India reste au contact de la Ferrari. A ce moment-là, les pilotes Red Bull sont bien placés pour marquer des gros points, Webber étant 5ème et Vettel 7ème, avec normalement plus d'essence et un moteur moins gourmand que la moyenne, notamment face à BMW. D'ailleurs, Kubica (3ème) est le premier des leaders, suivi de Glock (4ème), à rentrer au stand, au 12ème tour. Mais pour Timo, un problème avec la seringue à essence rejette la deuxième Toyota au-delà du top 10. Une vraie bérézina pour les rouge et blanc...

Deux boucles plus tard, ce sont Raikkonen, Fisichella, Heidfeld et Webber qui regagnent les stands. Mais encore une fois chez Red Bull, ça se passe mal lorsque les mécaniciens relâchent Mark sous le nez de Nick, qui manque l'accrochage de peu. Une erreur lourde de conséquences pour l'Australien, logiquement pénalisé d'un drive-through (et vaine car Heidfeld a immédiatement passé Webber aux Combes...). A l'heure où les performances des voitures sont extrêmement proches, cette pénalité rejette l'Australien en fin de peloton.

Du coup, c'est Vettel qui est en passe de faire la bonne opération au classement général puisqu'après son propre arrêt, il est virtuellement 4ème, entre les deux BMW. A ce moment-là, Rosberg, Alonso et Kovalainen le devancent, mais tous se sont élancés avec beaucoup d'essence. Nico stoppe depuis la tête au 19ème tour, suivi d'Alonso au 25ème. Mais ça tourne mal pour l'Espagnol, après un nouveau problème avec une roue qui refuse se détacher. Bilan : 30" de perdues !

On découvre peu après que cette fois, l'équipe n'y est pour rien : un accrochage au départ avait endommagé la flasque de la roue incriminée... Et Alonso de regagner définitivement les stands pour abandonner, compte tenu des dangers encourus par une roue baladeuse. Quant à Kovalainen, il ravitaille une seule fois au 27ème tour, alors qu'il était remonté au 4ème rang. Il repart 10ème.

Retour sur les leaders, avec Raikkonen (en pneus durs) toujours harcelé par Fisico (en gommes tendres), mais ce dernier ne peut placer une attaque, largué par le KERS de la Ferrari en ligne droite. Ferrari demande par radio à Raikkonen de creuser l'écart sur son rival à raison de 0"1 au tour en vue des seconds pitstops. Ceci juste avant que Force India n'informe Fisico qu'il doit revenir sur Kimi sur un rythme de... 0"1 par tour pour gagner. Bref, "y a plus qu'à" !

Ferrari craignait que Fisico stoppe un tour après Raikkonen, mais leurs doutes sont dissipés lorsque les deux leaders sont de nouveau ensemble dans les stands au 31ème tour. Ils repartent dans le même ordre. Kubica, toujours 3ème, a stoppé aussi, et c'est Vettel qui a l'occasion de souffler le podium au Polonais. En tête durant quelques tours, l'Allemand force l'allure et ravitaille au 35ème tour. Bonne pioche : il repart devant les BMW, malgré un bel effort de Heidfeld (alors meilleur tour en course) pour revenir dans les roues de son coéquipier.

A cinq tours de l'arrivée, Raikkonen mène toujours devant Fisichella, et c'est cette fois la Ferrari qui roule en gommes tendres et la Force India en dures. Pourtant, Fisico reste toujours à moins d'une seconde de sa première victoire en GP depuis trois ans... 3ème, Vettel accélère la cadence et se rapproche à moins de 5" de Kimi, mais il est trop tard. Idem pour son équipier Webber, 9ème juste derrière Rosberg, et Barrichello, 7ème dans les roues d'un Kovalainen discret mais efficace.

C'est donc Kimi Raikkonen qui remporte le GP de Belgique, pour la 4ème fois de sa carrière. Mais c'est surtout sa première victoire depuis Barcelone en 2008, et le premier succès de son équipe cette année. Un beau pied-de-nez à ses détracteurs au moment où son avenir chez Ferrari s'écrit en pointillés... Que dire de la prestation de son second, Fisichella ? Au terme d'un effort exceptionnel, l'Italien marque les premiers points de son équipe avec la manière. Avant de rejoindre Ferrari à Monza... (?)

3ème, Vettel fait une excellente opération au championnat puisqu'il repasse devant son coéquipier Webber, 9ème et encore une fois desservi par sa propre équipe. Mais avec Barrichello seulement 7ème, c'est paradoxalement Button qui peut souffler puisque son leadership ne s'effrite que de deux points malgré un week-end en enfer. Avec 16 points d'avance à cinq courses du but, Jenson profite du fait qu'aucun de ses trois rivaux ne parvienne réellement à s'affirmer comme son rival direct.

4ème et 5ème, Kubica et Heidfeld signent de loin la meilleure performance de BMW cette saison... pour rien, le directoire de la marque ayant déjà décrété son retrait de la F1 fin 2009. Mais ils se rappellent au bon souvenir de tous à l'heure de la saison des transferts. Idem pour Kovalainen, 6ème, qui "bat" son rival pour le deuxième volant McLaren, Rosberg, seulement 8ème. Sera-ce suffisant pour garder son baquet ? Pas sûr...
Le point sur les transferts pour 2023 Le point sur les transferts pour 2023
4 août 2022
Cette semaine a été riche en rebondissements concernant le plateau 2023. Tout d'abord, Vettel a annoncé sa retraite et dès le lendemain, Alonso...


Verstappen et RedBull prennent le large aux championnats Verstappen et RedBull prennent le large aux championnats
4 août 2022
C'est désormais la pause estivale, 4 semaines où les pilotes et écuries- sont exemptés de disputer des courses. En une semaine, Verstappen a fa...


Présentation du Grand Prix de France Présentation du Grand Prix de France
19 juillet 2022
La Formule 1 se rend ce week-end sur le circuit du Castellet afin de disputer le Grand Prix de France, le 18ème sur ce circuit. Ferrari a remport...


Piastri toujours au centre des rumeurs pour 2023 Piastri toujours au centre des rumeurs pour 2023
12 juillet 2022
Alors que nous avons atteint la mi-saison avec 11 manches effectuées sur 22, le plateau des pilotes pour 2023 a du mal à se dessiner. Le 3ème pi...


Leclerc bat Verstappen en Autriche Leclerc bat Verstappen en Autriche
10 juillet 2022
La plupart des pilotes s'élancera en pneus mediums, les ingénieurs de chez Pirelli prédisent qu'un seul arrêt serait possible en s'arrêtant pour ...


Verstappen s'impose en Autriche dans la course sprint Verstappen s'impose en Autriche dans la course sprint
9 juillet 2022
C'est parti pour la 2ème course sprint de la saison après le Grand Prix d'Emilie Romagne. L'Alpine de Fernando Alonso est toujours surélevée et...


Verstappen signe la pole et s'élancera en tête de la course sprint Verstappen signe la pole et s'élancera en tête de la course sprint
8 juillet 2022
La marée orange est bien présente en Autriche pour supporter Max Verstappen qui s'est déjà imposé dans la première séance d'essais libres. ...


Présentation du Grand Prix d'Autriche Présentation du Grand Prix d'Autriche
7 juillet 2022
Après l'Angleterre, nous enchaînons directement avec le Grand Prix d'Autriche. Fief de RedBull où Verstappen s'est déjà imposé à 4 reprises,...


Sainz remporte sa première victoire dans une course assez mouvementée Sainz remporte sa première victoire dans une course assez mouvementée
3 juillet 2022
La piste est sèche pour le départ et les pilotes adoptent des stratégies de pneus différents, Verstappen est en tendres tandis que les Ferrari par...


Sous la pluie, Sainz signe sa première pole en Angleterre Sous la pluie, Sainz signe sa première pole en Angleterre
2 juillet 2022
Il pleut légèrement à Silverstone pour la séance qualificative et la pluie est bien présente depuis le début du week-end, ce qui a pas mal pertu...


Plus de news>>
Raikkonen, roi de Spa, Fisichella dauphin magnifique
Sources : Nextgen-Auto.com Motorsport | Motorsport.com | Stats F1 | F1.com


© Super F1 | R. HERMAN - 2004-2022 - Tous droits réservés. | Partenaires | Contact