Formule 1 - Super F1

Accueil > F1 > Renault se sépare de Piquet !

Renault se sépare de Piquet !

lundi 3 août 2009, par Renaud Herman

images/51360.jpg

L’écurie Renault a rompu le contrat qui le liait à Piquet et c’est lui-même qui l’a annoncé :

J’ai reçu la notification de l’équipe Renault de son intention de ne plus m’engager pour la suite du championnat. Je veux remercier le petit groupe qui m’a soutenu avec qui j’ai travaillé. C’est évidemment une grande déception. Mais, en même temps, je me soulagé que prenne fin la pire période de ma carrière.

Je peux maintenant envisager sereinement la suite de ma carrière et tenter de retrouver ma réputation de pilote rapide et capable de gagner des courses » ajoutait-il. « Il y a des douzaines de gens avec qui j’ai travaillée et qui se porterait garante de mon caractère et de mon talent, sauf - malheureusement - la personne qui a eu le plus d’influence sur ma carrière en F1.

Je savais que faire ma place en F1 serait difficile, mon père et moi avons donc signé un contrat de management avec Flavio Briatore, ce que nous pensions être une excellente option. Malheureusement, cela a été la période la plus noire de ma carrière depuis que j’ai commencé » affirmait le jeune pilote brésilien. « J’ai passé un an comme pilote d’essais où j’ai peu roulé. En 2008, j’ai été nommé titulaire avec Renault. Après la première partie de la saison, quelques situations étranges ont commencé à arriver.

En tant que débutant en F1, je m’attendais à plus de soutien de l’équipe – mais j’ai vite été relégué comme au rôle de "celui qui conduit l’autre voiture"
Par ailleurs, à plusieurs occasions – un quart d’heure avant la qualification ou la course, mon manager et directeur de l’équipe me menaçait, me disant que si je n’obtenais pas un bon résultat, il mettrait un autre pilote à ma place. Je n’ai jamais eu besoin d’être menacé pour obtenir des résultats. En 2008 j’ai marqué 19 points, finis une fois sur la deuxième marche du podium, la meilleure première année pour un pilote brésilien en F1.

Pour 2009, Flavio Briatore m’a promis que tout serait différent, que j’obtiendrais l’attention que je méritais mais n’avais jamais reçue. Il m’a fait signer un contrat basé sur la performance, exigeant que je marque 40 % des points d’Alonso à mi-saison. J’étais confiant de pouvoir y arriver si j’étais traité à égalité. Malheureusement, les promesses n’ont pas été tenue.

La manière dont j’ai été traité ces deux dernières années a été très étrange, c’est le moins que je puisse dure. Il y a des incidents que j’ai peine peux croire qui me sont arrivés. Si j’ai besoin de donner des explications, c’est à cause de la situation injuste que j’ai vécue ces deux dernières années. Je toujours cru qu’avoir un manager était former une équipe. Un manager est supposé vous encourager et vous soutenir. Dans mon cas, c’était le contraire. Flavio Briatore a été mon bourreau.


Nelsinho a donc tout expliqué lui-même. Pour le moment, l’écurie Renault ne dispute pas le prochain Grand Prix à Valence mais va devoir trouver un remplaçant pour Spa.


1