Formule 1 - Super F1

Accueil > F1 > Budapest Qualifications : Hamilton intouchable !

Budapest Qualifications : Hamilton intouchable !

samedi 28 juillet 2012, par Toby Ratantely

Conditions estivales pour la séance de qualification du GP de Hongrie, qui devrait donc être la première sur piste sèche depuis... Valence.

Q1 (P18 à P24)

Une fois n’est pas coutume, c’est Romain Grosjean qui inaugure Q1, suivi immédiatement de la plupart de ses concurrents, à l’exception des McLaren et des Caterham, qui préfèrent patienter quelques minutes de plus. Toutes les voitures en piste sont en pneus durs, sauf les HRT et les Marussia.

Après 7 minutes, Raikkonen mène le classement avec un chrono encore modeste de 1’23’’273. Button, puis Massa, s’installent au deuxième rang, à distance respectable du leader. Mais Hamilton ne tarde pas à reprendre le dessus, devant un surprenant Senna, 2ème.

Nombreux sont les pilotes qui ressortent (déjà) en pneus tendres en fin de séance afin d’assurer leur place en Q2. Red Bull prend un risque en intimant à ses deux pilotes l’ordre de rentrer au stand afin d’économiser leurs forces vives pour Q2 et Q3.

Du coup, Webber et Vettel sont les deux derniers qualifiés pour Q2, au contraire de Ricciardo, 18ème. Daniel devance Kovalainen, Petrov, Pic, Glock, De la Rosa et Karthikeyan.

Q2 (P11 à P17)

C’est Schumacher qui sort le premier des stands. L’Allemand, comme son équipier Rosberg, avorte rapidement son premier tour lancé pour effectuer une première véritable tentative dans la foulée. Mais rapidement, les Lotus font parler la poudre : Raikkonen s’installe à la première place devant Grosjean et Button. Significatif, même si Hamilton n’a pas encore tourné…

Les Red Bull sont également dans le coup, puisque Webber s’installe provisoirement au 2ème rang. Mais Hamilton survient, et le verdict est sans appel : 1’21’’060, c’est six dixièmes de mieux que tous ses concurrents ! A ce moment-là, Vettel n’est que 7ème, Alonso 10ème.

Excepté Hamilton, personne n’est à l’abri d’une élimination surprise en fin de séance. Du coup, presque tous les pilotes sont en piste… et la victime principale s’appelle Mark Webber, 2ème à 8’ du drapeau à damier, et finalement 11ème ! Coup dur pour le plus proche rival d’Alonso au championnat.

Mark devance Di Resta, Rosberg, Pérez et Kobayashi, Vergne et Schumacher. Grosse contre-performance pour Mercedes donc, bien que Schumi ait été gêné par une légère sortie de piste de Maldonado dans son dernier tour.

Q3 (P1 à P10)

Hulkenberg est le premier à quitter les stands, en pneus durs usés. Ceci laisse supposer que l’Allemand sacrifie quelque peu cette Q3 au profit de la course demain, qui s’annonce gourmande en termes d’usure. Les McLaren sont également sorties, mais effectuent un premier tour chronométré en mode mineur.

Mais dès son premier tour à pleine vitesse, Hamilton réalise un très bon 1’21’’260, bien qu’il n’égale pas sa performance de Q2. Grosjean est très en forme lui aussi, et se place au deuxième rang. Vettel s’attaque à la référence Hamilton à son tour, mais échoue à son tour au deuxième rang, malgré un excellent deuxième secteur.

Pour les Ferrari, la chasse à la pole n’est pas à l’ordre du jour, c’est pourquoi les deux voitures n’effectueront qu’un seul tour lancé. Tour lancé au terme duquel les F2012 s’installent provisoirement en 3ème ligne, Alonso devançant Massa d’un souffle.

Devant, Hamilton ne sera jamais inquiété et signe tout logiquement la pole position ! Derrière lui, Grosjean a repris le meilleur sur Vettel et s’élancera donc 2ème devant le champion en titre. Button, 4ème mais à plus d’une demi-seconde de son équipier, devance Raikkonen et les deux Ferrari. Suivent les deux Williams de Maldonado et Senna, Hulkenberg fermant la marche.


1

Portfolio