Formule 1 - Super F1

Accueil > F1 > Shanghai Qualifications : Hamilton ouvre son compteur !

Shanghai Qualifications : Hamilton ouvre son compteur !

samedi 13 avril 2013, par Toby Ratantely

28°C dans l’air, 40°C sur la piste : temps estival pour la 3ème séance de qualifications de la saison. Autant dire que les problèmes d’usure de pneus rencontrés par les pilotes depuis hier ne sont pas près de s’atténuer.

Q1 (P17 à P22)

Il faut attendre huit minutes avant de voir un pilote s’élancer, il s’agit de Bianchi. Rosberg s’installe rapidement à la première place, suivi de son équipier Lewis Hamiton, et des deux Force India de Di Resta et Sutil.

On note que la grande majorité des pilotes sont en pneus tendres, à l’exception des Toro Rosso. Le but est vraisemblablement de sauvegarder un maximum de pneus mediums pour une course qui s’annonce meurtrière pour les pneumatiques.

Les Red Bull se qualifient sans problème, mais ce sont les Mercedes et les Ferrari qui mènent les débats alors que l’on approche de la fin de Q1. Hamilton devance Rosberg, alors que Massa et Alonso les suivent de près.

Drapeau à damier : Vergne s’en sort de justesse, mais pas Bottas, ni Gutierrez, respectivement 17ème et 18ème, donc éliminés. 19ème, Bianchi devance de nouveau Chilton et les deux Caterham de Pic et Van der Garde, reléguées en dernière ligne.

Q2 (P11 à P16)

Une fois n’est pas coutume, Sebastian Vettel s’élance le premier, suivi de Mark Webber. Le triple champion en titre devance son équipier de 4 bons dixièmes. Après 6 minutes, Di Resta vient s’intercaler entre les Red Bull, mais Alonso met tout le monde d’accord en 1’36’’186. Massa est 3ème.

Mais un coup de théâtre se produit lorsque Webber s’immobilise dans un échappatoire pendant son tour de rentrée au stand. Gros coup dur pour l’Australien, qui voit sa qualif s’arrêter là.

En revanche, ça roule pour Raikkonen et surtout les Mercedes : Hamilton s’installe à la première place, une demi-seconde devant Rosberg, Kimi suivant au 3ème rang. On arrive dans le money time et on remarque que Grosjean n’a toujours pas quitté les stands : le Français se qualifiera donc sur un tour.

Ca passe pour Grosjean, tout comme pour Ricciardo et Hulkenberg, qualifiés pour Q3. En revanche, Di Resta s’arrête au portes du top 10 et devance Pérez (là où Button est en Q3), Sutil, Webber, Maldonado et Vergne.

Q3 (P1 à P10)

Ca repart pour 10 minutes et Sebastian Vettel est de nouveau le premier pilote à s’élancer, en pneus tendres. Mais l’Allemand rentre au stand sans avoir bouclé de chrono.

Les minutes s’égrènent alors, sans la moindre action en piste. On touche là une des limites de l’usure extrême des pneumatiques choisie par Pirelli pour favoriser... le spectacle, ironie du sort.

Finalement, Raikkonen s’élance à moins de 3’ du drapeau à damier, suivi de la majorité du peloton. Après un tour à la limite de la perfection, le Finlandais place la barre très haut en 1’34’’761 ! Rosberg ne fait pas mieux, mais Hamilton bat la Lotus en 1’34’’484.

Alonso s’installe au 3ème rang devant Rosberg et bat Massa, 5ème, pour la première fois depuis 4 courses. Déception pour Grosjean, 6ème mais excellente performance de Ricciardo, à l’intérieur de la 4ème ligne.

Il faut dire que derrière, Button n’a signé qu’un tour à très faible vitesse pour devancer Vettel et Hulkenberg, qui n’ont même pas signé de chrono. A voir si ces stratégies seront payantes...


1

Portfolio