Formule 1 - Super F1

Accueil > F1 > Rosberg s’impose à Monaco

Rosberg s’impose à Monaco

dimanche 26 mai 2013, par Renaud Herman

Nico Rosberg remporte la victoire à Monaco, 30 ans après son père Keke, devant les 2 RedBull de Vettel et Webber.

Le départ se passe sans problème pour Rosberg qui passe le premier tour en tête devant Hamilton, Vettel, Webber et Raikkonen.

Un peu derrière, Maldonado et Van der Garde se touchent, les 2 pilotes doivent repasser par les stands pour réparer les dégâts.

Un peu plus tard, les 2 McLaren sont de nouveau en bagarre et c’est à nouveau Perez qui joue les troubles-fêtes en attaquant Button.

Au 7ème tour, Pic a un problème de boîte de vitesses à la Piscine, il parvient à rejoindre les stands mais devra abandonner.

Devant, les 2 Mercedes mènent toujours devant les 2 RedBull et les premiers ravitaillements ont lieu au 22ème tour avec Ricciardo, Webber au 25ème, Raikkonen, Button et Massa au 26ème tour, Alonso au 28ème et Perez au 29ème alors que Massa part tout droit à Ste Dévote. Le pilote est sorti exactement au même endroit que durant les 3èmes essais libres. Massa parvient à sortir de sa voiture mais se fait placer une minerve car le choc fut tout de même rude.

La Safety Car fait son entrée, Vettel et Sutil rentrent, de même que Rosberg et Hamilton. Rosberg ressort devant mais Hamilton perd l’avantage et se retrouve que 4ème !

La course ne reprend qu’au 39ème tour, Rosberg se relance sans problème et Hamilton est bien motivé à reprendre son dû et ne lâche pas Webber d’une semelle !

Mais dépasser à Monaco n’est pas une chose aisée ! Dans le 42ème tour, Button et Alonso se touchent puis Perez parvient à surprendre Button à la chicane après le tunnel, le Britannique certainement perturbé par son contact avec Alonso.

Au tour suivant, Perez attaque Alonso au même endroit et ce dernier doit couper la chicane pour défendre sa position, l’Espagnol devrait donner sa position au Mexicain pour éviter la pénalité mais il hésite.

Au 44ème tour, Chilton et Maldonado s’accrochent au Bureau de Tabac et le Vénézuélien s’écrase dans le mur de pneus jusqu’à le déplacer au milieu de la piste ! Jules Bianchi ne peut l’éviter mais parvient à rejoindre les stands avec une voiture bien abîmée.

Le drapeau rouge est de sortie, les voitures n’ayant qu’un étroit passage au Bureau de tabac en raison du mur de pneus déplacé. Les monoplaces se placent sur la grille de départ à leur position actuelle durant 10 minutes.

Les voitures repartent sous Safety-Car et Perez est autorisé à dépasser Alonso afin que ce dernier évite une pénalité.

Le nouveau départ est donné au 48ème tour et Rosberg gère une nouvelle fois parfaitement devant Vettel, Webber, Hamilton et Raikkonen.

Alonso, le couteau entre les dents, aimerait récupérer sa 6ème place donnée à Perez alors que Chilton passe par les stands pour un drive-through, on peut dire que la sanction reste légère pour le Britannique.

Hamilton est de nouveau collé à Webber pour tenter d’accrocher le podium mais derrière, c’est Sutil qui fait le spectacle en dépassant Button dans le Loews.

Au 53ème tour, Perez attaque Raikkonen à la chicane et celui-ci est obligé d’aller tout droit pour éviter l’accrochage.

4 tours plus tard, nouveau dépassement de Sutil dans le Loews et c’est Alonso qui en fait les frais.

Bianchi doit renoncer dans le 58ème tour en raison d’un problème de freins.

Au 61ème tour, accrochage entre Grosjean et Ricciardo. Pour l’Australien, c’est l’abandon. Le Français parvient à rejoindre son stand mais devra abandonner 2 tours plus tard. Grosjean aura une pénalité de 10 places au Canada, peut-être qu’en restant en piste, il n’aurait eu qu’un drive-through...
La Safety-Car sort de nouveau le temps de nettoyer les débris.

La course reprend 4 tours plus tard et au 69ème tour Perez attaque de nouveau Raikkonen à la chicane mais les 2 pilotes se touchent. Raikkonen a une crevaison et rejoint son stand au ralenti, Perez peut continuer et est 5ème. Pendant ce temps, Button passe Alonso à la Rascasse.

Perez a voulu continuer avec son aileron avant endommagé mais finalement, il devra abandonner à 6 tours de l’arrivée.

Devant, Rosberg peut filer vers une victoire qu’on peut qualifier "à domicile" car le pilote habite Monaco depuis qu’il est enfant, même s’il a la nationalité allemande. Vettel et Webber montent sur le podium et réalisent la bonne opération pour RedBull. Hamilton, Sutil, Button, Alonso, Vergne, Di Resta et Raikkonen marquent des points.


1

Portfolio