Formule 1 - Super F1

Accueil > F1 > La victoire pour Rosberg, la frayeur pour Alonso

La victoire pour Rosberg, la frayeur pour Alonso

dimanche 20 mars 2016, par Pierre Vermeersch

Nico Rosberg a remporté un Grand Prix d’Australie riche en rebondissements. À Melbourne, le pilote Mercedes s’est imposé devant son coéquipier Lewis Hamilton et Sebastian Vettel.

Dès la mise en grille, les problèmes débutent pour Red Bull. Kvyat est immobilisé en milieu de ligne droite, incapable de rejoindre sa place de départ. Un second tour de formation est lancé, tandis que le Russe rentre au garage à pied.

À l’extinction des feux, Vettel profite d’un mauvais départ des deux Mercedes pour prendre la tête dès le premier virage. Parti en pole position, Lewis Hamilton se fait dépasser coup sur coup par Räikkönen, Rosberg, Verstappen et Massa.

Vettel conclut le premier tour en tête, devant Räikkönen, Rosberg, Verstappen, Massa, Hamilton, Sainz, Hülkenberg, Ricciardo et Alonso. L’Allemand dispose d’une seconde et demi d’avance sur son coéquipier.

Revanchard, Hamilton entame sa remontée en prenant le meilleur sur Massa dans le 4ème tour. Le champion du monde bute néanmoins sur Verstappen, auteur de la meilleure qualification de sa jeune carrière.

Pour Rosberg, il convient donc de se débarrasser des Ferrari. L’Allemand s’arrête alors au 12ème tour pour chausser les pneus tendres. Vettel l’imite un tour plus tard et s’équipe en super-tendres. À la sortie, la Ferrari garde l’avantage sur la Mercedes.

Le tournant de la course intervient au 17ème tour avec un accident spectaculaire. Disposant du DRS, Alonso a percuté Gutiérrez au freinage. Sa MP4-31 échoue violemment dans le mur de pneus après un tonneau. Plus de peur que de mal pour l’Espagnol qui sort de sa monoplace détruite le pouce levé.

L’accident provoque le déploiement de la voiture de sécurité. Toutefois, la quantité de débris force la direction de course à déclarer l’interruption du Grand Prix au 19ème tour. Lors du drapeau rouge, le top 10 est le suivant : Vettel, Rosberg, Räikkönen, Ricciardo, Verstappen, Sainz, Hamilton, Massa, Grosjean et Bottas.

Au restart, Räikkönen retourne au stand, victime d’un incendie qui se déclare à bord de sa SF-16H. Pendant ce temps, son coéquipier Vettel conserve la tête de la course devant Rosberg.

Le pilote Ferrari effectue son dernier arrêt au 36ème tour pour chausser les pneus tendres. Cependant, Vettel perd du temps suite à un problème sur sa roue avant-gauche. Rosberg en profite pour prendre le commandement.

Plus loin dans le classement, Sainz est bloqué derrière Palmer. L’Espagnol gène par la même occasion Verstappen qui s’en plaint à la radio. Les deux pilotes Toro Rosso finissent par doubler la Renault. La lutte se poursuit et le Néerlandais effectue un tête-à-queue après avoir heurté son coéquipier

À deux tours de l’arrivée, Vettel revient à grand pas sur Hamilton.Se faisant trop pressant, le pilote Ferrari rate son virage et fait un passage dans l’herbe. Le podium est alors scellé, Rosberg remporte le Grand Prix d’Australie devant Hamilton et Vettel.

Derrière, Ricciardo signe une 4ème place à domicile et devance Massa. Pour sa première course, l’équipe Haas signe un excellent résultat avec la sixième place de Grosjean. Suivent Hülkenberg , Bottas et les Toro Rosso de Sainz et Verstappen.


1