Formule 1 - Super F1

Accueil > F1 > Verstappen s’impose en maître à Monaco

Verstappen s’impose en maître à Monaco

dimanche 23 mai 2021, par Renaud Herman

Coup de tonnerre pour Charles Leclerc avant même le départ du Grand Prix, sa boîte de vitesses lâche dans le tour de formation et le Monégasque ne peut pas prendre le départ de la course. Ferrari aurait pu être plus précautionneux, changer la boîte et Leclerc se serait élancé 6ème, ce qui aurait limité les dégâts mais tous les examens préliminaires étaient positifs pour conserver la boîte et s’élancer en pole.

Cependant, la grille est inchangé et Verstappen s’élance de la 2ème position sur la grille pour prendre la tête et fermer directement la porte à Bottas. Suivent Sainz, Norris, Gasly et Hamilton, un départ sans trop d’encombres.

Les premiers tours se passent sans problème et les pilotes se suivent vu qu’il est très difficile de se dépasser à Monaco.

Hamilton reste bloqué derrière Gasly en 6ème et commence à s’impatienter. Il ravitaille au 29ème tour, chausse les pneus durs et ira au bout, le Britannique ressort 8ème mais Gasly a ravitaillé au même moment et reste devant. Pire, Vettel qui ravitaille au tour suivant, s’intercale entre les 2 pilotes puis dépasse Gasly. Alors que le septuple champion du monde pensait avoir le champ libre, il perd une place et se retrouve à nouveau dans le trafic.

Bottas rentre au 31ème tour mais le pistolet bloque sur le pneu avant-droit, cela dure de nombreuses secondes et Bottas sombre au classement avant de finalement abandonner. Quel désillusion pour le Finlandais qui pouvait jouer la victoire et abandonne sans que ce soit de sa faute.

Sainz et Norris s’arrêtent au 33ème tour et ressortent dans le même ordre. Verstappen s’arrête au 35ème tour, Perez prend la tête mais s’arrête à la fin du tour et laisse la tête à son coéquipier.

Verstappen mène devant Sainz, Norris et Perez, belle opération pour le Mexicain qui démarrait en 9ème position !

Ocon s’arrête au 38ème tour, la plupart des pilotes sont sur une stratégie à 1 arrêt.

Sainz se rapproche un peu de Verstappen mais l’écart ne se réduit pas vraiment alors qu’on apprend que le problème de Leclerc était dû à l’arbre de transmission gauche et non à la boîte de vitesses.

Norris prend un tour à son coéquipier au 51ème tour alors que Hamilton est toujours bloqué derrière Gasly, se montre menaçant mais ne parvient pas à le passer.

Perez se rapproche de Norris et arrive même dans la même seconde mais ça reste difficile à le dépasser, le podium est en jeu !

Au 68ème tour, Hamilton abandonne l’idée de dépasser Gasly et rentre pour chausser des pneus slicks et signer le meilleur tour en course afin de perdre un point de moins sur Verstappen. Le Britannique possède assez d’avance sur Stroll pour le faire.

Le septuple champion du monde y arrive dans le 70ème tour.

Nous arrivons à la fin du Grand Prix et Verstappen l’emporte devant Sainz et Norris, un podium sans Mercedes. On pourra voir lors des interviews que Sainz et Norris ont gardé leur complicité de chez McLaren alors que c’est leur premier podium ensemble.

Perez est 4ème et Vettel marque ses premiers points en terminant 5ème, belle combativité et le titre de pilote du jour en prime.

Gasly est 6ème devant Hamilton qui marquera donc 7 points.

Stroll est 8ème devant Ocon et Giovinazzi qui marque son premier point de l’année.

Au championnat, Verstappen prend la tête du championnat pilotes et RedBull la tête du championnat constructeurs. La bataille est donc relancée et le Grand Prix d’Azerbaïdjan aura tout son intérêt !


1