Formule 1 - Super F1

Accueil > F1 > Ocon remporte une course dingue en Hongrie

Ocon remporte une course dingue en Hongrie

dimanche 1er août 2021, par Renaud Herman

La pluie s’abat sur le Hungaroring à l’entame de la course et tous les pilotes prendront le départ en pneus intermédiaires.

Après le tour de formation, Giovinazzi passe aux stands et chausse des pneus mediums pour tenter un coup de poker.

Hamilton et Verstappen prennent un bon départ, ainsi que Norris, au contraire de Bottas qui se loupe complètement et perd le contrôle au bout de la ligne droite. Il percute Norris qui lui-même percute Verstappen. Perez est aussi embarqué dans ce véritable strike. Un peu plus loin, Stroll fait aussi une faute et percute Leclerc qui percute lui-même Ricciardo. C’est le chaos ! Bottas, Stroll et Leclerc ne peuvent pas repartir. Perez repart mais abandonne un peu plus loin. Verstappen, Norris et Ricciardo sont repartis mais sont sérieusement touchés.

Devant, Hamilton a évité le carambolage et mène devant Ocon, Vettel, Sainz, Tsunoda, Latifi, Alonso, Russell, Raikkonen et Schumacher.

La Safety-Car est déployée, Verstappen passe aux stands mais perd un bout de déflecteur en ressortant.

Finalement, la direction de course déploit le drapeau rouge et tous les pilotes regagnent les stands. Il y a du boulot à effectuer chez RedBull et McLaren.

La voiture de Norris est trop endommagée pour pouvoir repartir, premier abandon cette saison pour le pilote qui avait terminé toutes les courses dans les points et figure 3ème du championnat.

L’interruption dure une vingtaine de minutes et la course reprend derrière la Safety-Car pour un tour avant un départ lancé.

La pluie a cessé et la piste s’est asséché malgré que le ciel reste encore gris. Au départ, seul Lewis Hamilton passe par la ligne droite et tous les autres pilotes chaussent des pneus mediums. Il est très rare de voir une telle erreur stratégique chez Mercedes ! Hamilton doit rentrer un tour après tout le monde et se retrouve bon dernier, laissant la tête de la course à Esteban Ocon sur l’Alpine !
Le Français mène devant Vettel, Latifi, Tsunoda, Sainz, Alonso, Russell, Raikkonen, Ricciardo et Schumacher.

Durant les arrêts aux stands avant le redépart, Alfa Romeo a commis un unsafe release avec Raikkonen qui a percuté Mazepin, le pilote Russe a dû abandonner. Le Finlandais recevra un stop and go de 10 secondes, tout comme son coéquipier pour vitesse excessive dans les stands.

Ocon mène la course avec environ 1 seconde d’avance sur Vettel qui ne semble pas être en mesure de pouvoir l’attaquer mais le plus intéressant se passe derrière avec Verstappen 11ème et Hamilton 14ème.

Il faut attendre le 10ème tour pour voir Hamilton dépasser Giovinazzi, le Hungaroring est connu pour ses virages serrés et ses dépassements difficiles.

Au 14ème tour, Verstappen parvient à dépasser Schumacher et intègre le top 10.

Au tour suivant, Gasly dépasse aussi Schumacher, suivi par Hamilton un peu plus tard. Durant ce temps, les 2 pilotes Alfa Romeo sont rentrés aux stands à tour de rôle pour purger leur pénalité et chausser des pneus durs. Les points seront difficiles pour l’écurie.

Hamilton tente le break au 20ème tour et chausse les pneus durs. Ricciardo et Verstappen s’arrêtent au tour suivant et se font passer par Hamilton en ressortant, le Britannique a bien joué son coup !

Russell s’arrête aussi et ressort entre Hamilton et Ricciardo.

Tsunoda et Latifi s’arrêtent à leur tour tandis que les 5 premiers, Ocon, Vettel, Sainz, Alonso et Gasly restent toujours en piste.

Au 27ème tour, Hamilton double Latifi pour la 7ème place.

Gasly s’arrête au 32ème tour et ressort 8ème. Sainz s’arrête au tour suivant et ressort devant Hamilton qui vient de dépasser Tsunoda pour la 5ème place.

Vettel ravitaille au 37ème tour, il repart 3ème derrière Ocon et Alonso. Ocon s’arrête au tour suivant et laisse la tête à Alonso jusqu’au 39ème tour.

Ocon et Vettel mènent à nouveau la course devant Sainz, Hamilton et Alonso.

Hamilton s’arrête à nouveau au 48ème tour et met des pneus mediums et le Britannique remonte de 4 secondes par tour sur les leaders, en continuant ainsi, il pourrait remporter la course.

Au 54ème tour, Hamilton est revenu sur Alonso, le Britannique tente plusieurs attaques mais l’Espagnol se défend très proprement. Le double champion du monde fait perdre du temps à Hamilton et défend son coéquipier qui tient dans ses mains la première victoire de sa carrière.

Alonso aura pu bloquer Hamilton durant plus de 10 tours, ce qui lui vaut d’être élu pilote du jour !

Hamilton remonte sur Sainz et parvient à le doubler dans le 67ème tour, profitant de Ricciardo qui se faisait prendre un tour.

Mais avec tout le temps perdu derrière Alonso, Hamilton ne pourra pas mieux faire que la 3ème place, laissant ainsi Esteban Ocon remporte sa 1ère victoire, ainsi que la 1ère victoire pour Alpine, une victoire 100% française, la première depuis Alain Prost en 1983.
Vettel signe son 2ème podium avec Aston Martin, il aurait bien voulu de cette victoire mais n’a pas pu tenter d’attaque sur Ocon. Cependant, l’Allemand risque une disqualification pour avoir terminé la course sans assez d’essence.

Hamilton termine sur le podium et reprend la tête du championnat. Néanmoins, RedBull a fait ravitailler Gasly un tour avant l’arrivée pour chausser les pneus tendres et prendre à Hamilton le point du meilleur tour.

Sainz est donc 4ème et a pu maintenir Alonso derrière lui, qui complète le super résultat de l’écurie Alpine.

Gasly est 6ème et marquera donc 9 points devant son coéquipier, Tsunoda.

Latifi marque les premiers points de sa carrière en terminant 8ème et devant son coéquipier Russell qui marque enfin ses premiers points avec Williams.

Verstappen est parvenu à sauver 1 point en terminant 10ème.

Raikkonen termine 11ème et loupe les points à cause de sa pénalité, Ricciardo est 12ème, il a souffert en course avec une voiture endommagé, ce qui fait un 0 pointé pour McLaren.

Schumacher termine 13ème et n’a pas pu se maintenir dans le top 10, Giovinazzi termine dernier.


1