Formule 1 - Super F1

Accueil > F1 > Le top 10 et les points pour Red Bull

Le top 10 et les points pour Red Bull

jeudi 3 avril 2008, par Manuel Cladière

images/d07mal700.jpg

L’écurie Red-Bull aborde cette troisième manche avec la ferme intention de faire au moins aussi bien qu’en Malaisie.

Fabrice Lom, en charge de l’exploitation du moteur Renault RS27 chez Red-Bull trace un premier bilan de l’écurie :Notre début de saison, c’est un peu l’histoire du verre à moitié vide ou à moitié plein. Les aspects positifs de ces deux premiers Grands Prix sont nombreux : la voiture est compétitive, la fiabilité est là et nous avons marqué des points. Côté performance, le potentiel est très intéressant. Nous pouvons viser Q3 assez sereinement en qualifications et espérer marquer des points de manière systématique. En revanche, nous avons cassé un moteur à Sepang et il s’agissait de notre première alerte technique avec l’équipe Red Bull depuis le début de notre partenariat. Il faudra faire en sorte que cela n’arrive plus.

L’équipe se veut confiante, après les premiers points marqués par Mark Webber en Malaisie, l’équipe pense aussi être en bonne position au niveau technique :Nous sommes plutôt sereins.
Les premières années, nous avions l’habitude de protéger les moteurs du sable en utilisant un filtre à air spécial, mais cette spécification de filtre est devenue la norme et nous l’utilisons sur toutes les courses aujourd’hui.


David Coulthard s’élanceras avec le moteur utilisait en Malaisie, alors que Mark Webber bénéficiera d’un nouveau bloc, ce qui donne un retour d’informations plus importantes pour l’écurie. Il seras donc difficile de comparer les données des deux RB4.

Mais l’actualité de Red-BUll ne s’arrête pas là cette semaine.
Tout d’abord l’année dernière les Red-Bull à SIlverstone apparraissaient dans une livrée inédite, entièrement avec des photos de fans qui souhaitaient figurer sur la RB3. La monoplace piloté par david Coulthard a été vendue à 210 000€, entièrement reversée à l’association "Wings for life" la fondation de recherche sur la moëlle épinière de la firme autrichienne.

Ensuite, Red-Bull, par la voix de Christian Horner a fait entendre qu’il est important de garder les circuits historiques mais qu’il faut aussi aller vers de nouveau challenge. Nous entendons à nouveau parlé d’un calendrier contenant 20 manches. Red-Bull, de son côté est actuellement en train d’investir pour rénover le circuit de A1-Ring.
La F1 pourrait elle être de retour en Autriche ?

En attendant, Red-Bull vise le top 10 en qualif, et les points dimanche après midi.


0