Formule 1 - Super F1

Accueil > F1 > Fisichella fait briller Force India

Fisichella fait briller Force India

dimanche 6 avril 2008, par Toby Ratantely

images/31680.jpg

Pour la deuxième fois consécutive après Sepang, Giancarlo Fisichella achève le GP de Bahrein au 12ème rang après une nouvelle course solide. L’Italien se paie le luxe de devancer la McLaren d’Hamilton après avoir croisé le fer avec l’Anglais en pleine remontée, ainsi que la Williams de Nakajima. Adrian Sutil a, de nouveau, vécu une après-midi difficile. Il se classe 19ème et dernier.



Fisico a construit sa course dès le départ, qui l’a vu passer de la 18ème à la 11ème place dans les premiers tours. "J’ai pris un bon envol, j’ai dépassé quelques voitures au premier virage et encore quelques autres plus tard quand des pilotes sont partis en tête-à-queue dans le virage 7", souligne Giancarlo. L’Italien va alors livrer une belle course, marquée par plusieurs duels rapprochés avec de meilleures monoplaces, dont Barrichello et Hamilton, malgré une voiture pas forcément à l’aise avec les gommes Bridgestone les plus tendres. "Notre rythme était bon. Durant le 2ème relais j’ai eu quelques problèmes avec les pneus tendres. Ils n’ont pas fonctionné comme ils auraient dû, mais en fin de course les pneus durs marchaient mieux et j’étais à l’aise. Je suis vraiment content de ma course, nous avons juste besoin d’améliorer un petit peu la voiture pour être dans le coup", espère Fisico. Et entrer en Q2, qui est l’objectif avoué du team indien.



Si Adrian Sutil a vu pour la première fois le drapeau à damier cette saison, il ne peut se satisfaire de sa course, compromise dès l’extinction des feux. "On a été malchanceux. Après un départ plutôt bon, j’ai eu un accident dans le premier virage. J’ai perdu mon aileron avant et subi une crevaison, j’ai dû donc repasser par les stands, regrette Sutil. J’ai pu changer de nez et de pneus, pour que je puisse au moins boucler la distance d’une course." Malgré quelques pépins, la suite se déroulera sans incident majeur pour l’Allemand, lanterne rouge pendant la quasi-totalité des 57 tours prévus. Sutil préfère toutefois positiver. "La voiture s’est beaucoup mieux comportée, mais j’ai eu des problèmes avec la radio, du coup je suis rentré trop tôt pour mon deuxième ravitaillement. Au moins j’ai pu finir et amasser des données pour la prochaine course."



Le directeur technique Mike Gascoyne se montre également satisfait de cette course où, pour la première fois, ses deux pilotes ont vu l’arrivée. "La course d’Adrian a malheureusement été compromise au départ. Malgré un changement de nez plutôt rapide, il est sorti juste devant la tête de course, ce qui l’a fait perdre beaucoup de temps avec les drapeaux bleus. Néanmoins, il a été capable ensuite de piloter de manière rapide et régulière, estime Gascoyne. Giancarlo a réalisé une course impressionnante. C’est dommage d’avoir laissé filer Barrichello durant les ravitaillements, puis de concéder un tour aux leaders tout près de l’arrivée, mais à part ça c’est prometteur pour l’équipe." Mike n’oublie pas de féliciter ses troupes : "Bien joué à ceux qui ont travaillé dur pour arriver là."


0