Formule 1 - Super F1

Accueil > F1 > Week-end à oublier pour Renault

Week-end à oublier pour Renault

dimanche 8 juin 2008, par Léo Gonin

images/z1212955302[1].jpg

L’écurie Renault a connu un GP très décevant.

Apres une belle qualification de Alonso : 4e ; et la 15e place de Nelson, l’équipe pouvait esperer prendre de gros points.

Dès le départ, Alonso perd une position au profit de Rosberg. Piquet lui maintient sa 15e place. Vers le 10e tour, il attaque les Toyota qui le précede. Au 11e il dépasse Glock puis quelques tours plus tard Trulli. il est alors 13e.

Au 14e tour, la voiture de sécurité rentre en piste. Dès que la voie des stands est ouverte, les 7 premiers pilotes ravitaillent. A la sortie des stands, Hamilton fonce droit sur Raikkonen et Rosberg est aussi touché. Kubica sort indemme ainsi qu’Alonso et Piquet. Parmis les pilotes ayant ravitaillé Alonso et Piquet sont 2e et 3e.

Puis Nelson se fait pieger, part en tete a queue. Il peut reprendre la piste mais abandonne au 42e tour.

Fernando s’impatiente derriere Heifeld qui roule 1sec plus lent. Il part alors a la faute et abandonne.

Aucun point donc, une occasion manquée.

Au classement constructeur, l’écurie perd du terrain : Red Bull 21pts, Toyota 17pts, Williams 15pts et Renault 9pts.
Au classement pilote, Alonso est 9e alors que Piquet est un des 3 pilotes a ne pa avoir marqué de points (avec les Force India).

Fernando Alonso
« C’est une terrible occasion manquée aujourd’hui. Je suis forcément très déçu comme l’équipe. Notre stratégie n’était apparemment pas la plus adaptée et cela nous montre qu’il nous faut encore travailler pour pouvoir nous positionner en tant que challengers et viser de gros points. »

Nelson Piquet
« Je conclus ce week-end sur un abandon, ce qui est une fois encore décevant mais je veux positiver. La voiture réagissait bien aujourd’hui, l’équipe a fait du bon boulot et notre stratégie semblait prometteuse. Le début de course a été plutôt agité, ce à quoi je m’étais préparé mais j’ai finalement eu un problème de freins et j’ai dû abandonner. C’est dommage car je pense que j’aurais pu me battre pour entrer dans les points aujourd’hui. Il faut maintenant regarder devant et préparer le Grand Prix de France. »

Flavio Briatore, Directeur Général ING Renault F1 Team
« Après un très bon niveau de performances en qualifications, nous nourrissions d’autres espoirs pour la course de cet après-midi. L’entrée de la voiture de sécurité en début de course nous a ensuite obligés à revoir notre stratégie et nous a grandement pénalisés avec Fernando notamment. Il a ensuite été coincé derrière la BMW et nous avons alors perdu tout espoir avant de devoir finalement abandonner. »

Pat Symonds, Directeur Exécutif de l’Ingénierie
« Nelson a dû abandonner cet après-midi en raison d’un problème de freins et nous cherchons maintenant à savoir ce qui a causé cette usure anormale. Avec Fernando nous avons opté pour la même stratégie que Kubica au premier arrêt mais malheureusement, nous sommes restés coincés derrière Heidfeld, ce qui a rendu notre course plus compliquée avant de finalement devoir abandonner. »


0