Formule 1 - Super F1

Accueil > F1 > Silverstone : Triomphe à domicile

Silverstone : Triomphe à domicile

dimanche 6 juillet 2008, par Laurent Del

images/silverstone 2008.jpg

Silverstone :
Air : 16°
piste : 17°
humidité : 80%
spectateurs : 90 000
course sous la pluie.

Nico Rosberg partira des stands pour avoir changé des éléments de suspensions.
Tous les pilotes sont en pluies intermédiaires.

Rappel de la grille : 1. Kovalainen, 2. Webber, 3. Raikkonen, 4. Hamilton, 5. Heidfeld, 6. Alonso, 7. Piquet, 8. vettel

60 tours et c’est parti ! De suite c’est un fantastique Hamilton qui gagne 2 places et tente de passer son coéquipier. Mais Kovalainen reste en tête. Mark Webber inaugure une longue scéance collective de tête à queue.
Les conditions sont très difficiles, des flaques d’eau sont présentes sur la piste. Felipe Massa part en tête à queue et une double sortie au même endroit sans se toucher de la Red Bull de Coulthard et Vettel, qui inaugure la liste d’abandons.

Au premier passage sur la ligne : 1. Kovalainen, 2. Hamilton, 3. Raikkonen, 4. Heidfed, 5. Piquet, 6. Alonso, 7. Trulli, 8. Kubica

Alonso passe rapidement Piquet ainsi que Nick heidfeld. Felipe, lui, re-sort à nouveau. Sans conséquence. (aurait il des réglages pour le sec ?)
Après 4 tours Hamilton passe Kovalainen et devient leader de son ’home GP’.

Les temps commencent à descendre et les écarts se creusent. Webber remonte furieusement, le voici 11ième. Raikkonen à passé Heikki suite à un 360° de ce dernier. les positions : 1. hamilton, 2. Raikkonen, 3. Kovalainen,...

Au 11ième tour, sortie de Suttil juste sous le nez de Sébastien Bourdais. La piste sèche lentement, Raikkonen aligne les meilleurs tours, 1’33"635, puis 1’32"150. Nous sommes encore loin des temps sur le sec (un peu plus de 10 secondes), pourtant les évènements vont se précipiter et ce sera le MT en course. Kova est à 4,5 sec de son compatriote.

15ième tour, Webber est 10ième, il tourne dans les temps des leaders. Dommage, sans ce tête à queue, il se battait pour le podium, alors que Massa se traine en 16ième position à 2 sec. de ses temps.
Mark est le premier à ravitailler, il était léger en essence, Kovalainen le suit et sort 4ième. Une caméra thermique nous montre une image étonnante de la f1 aux stands.
21ième tour, la valse des ravitos est lancée. Tout le monde reste en intermédiaires (la pluspart)
23ième tour, la pluie apparait légèrement !
Raikkonen tourne en 1’40"236, ce n’est pas normal. Idem pour Alonso qui se fait passer son coéquipier brésilien. Suite aux ravitaillements et à l’apparition de la pluie, certains ont changé radicalement de performances. Alonso rentre à nouveau et ressort 8ième. Kimi, lui, se fait passer par Kovalainen et Heidfeld en même temps !

Un point sur les positions au 28ième tour : 1. Hamilton, 2. Heidfeld, 3. Kovalainen, 4. Raikkonen, 5. Kubica, 6. Piquet, 7. Barichello, 8. Glock

Fisichella sort pour le compte, malheureusement pour Force India. Kimi est toujours à la dérive, il rentre et ressort 11ième. Problème identique que Alonso ? Mauvais train de pneus ? Toujours est il que fernando ne s’arrêtera plus et Raikkonen également (normalement). Massa, lui, est à un tour (!) et bon dernier.

34ième tour, Kubica passe Kovalainen pour le gain de la 3ième place, ce dernier en profite pour ravitailler et ressort 9ième.

Il pleut de plus en plus, petite sortie de Timo Glock et de Robert Kubica. Abandon de Nelsinho Piquet dans le bac à gravier ! (suite à une première approximation)
Les conditions sont très difficiles ; tête à queue de Massa (encore !), Kimi tire tout droit de même que Kubica.
Au 38ième , le leader rentre. Le choix de pneus est crucial. Les seconds ravitaillements sont lancés. Raikkonen refait un 360°, ainsi que Webber.

Le soleil pointe le bout de son nez au 40ième tour et le pilote polonais part à la faute, contraint à l’abandon. Rosberg casse son aileron avant sur la Toyota de Glock.

A 20 tours de la fin : 1. Hamilton, 2. Heidfeld, 3 Barichello, 4. Trulli, 5. Alonso, 6. Kovalainen, 7. Raikkonen 8. Glock
Au 43ième , Rubbens prend la deuxième place à Nick ! (Honda est à la fête), Glock tire tout droit, tape légèrement et tente de rentrer péniblement au bercail... Nakajima hérite donc de la huitième place.

Barichello ravitaille pour la troisième fois (léger) pendant que Kovalainen passe Alonso et que Bourdais fait un tête à queue, tout comme massa (on ne les compte plus), Webber effectue la même figure. La piste reste très humide et délicate.
49ième tour, Heikki fait une faute identique et perd deux places dans l’aventure pendant que.............Massa nous remet une couche !!
Notons que Bourdais est le plus rapide en piste (11ième).

Belle bagarre entre Alonso - Raikkonen, le Finlandais prend l’ascendant sur l’Espagnol. C’est maintenant Kovalainen qui attaque Fernando, Nakajima se rapproche suivi de Trulli.
Comme en France, heikki fait un forcing dans les derniers tours. A 2 tours de la fin, il passe Alonso pour la 5ième place. C’est maintenant le pilote japonais qui est dans les rétros de Fernando et Jarno suit, prêt à profiter de la moindre occasion.

Rosberg est neuvième juste derrière Trulli. Mais l’Italien passe Nakajima.

dernier tour : triomphe de Lewis Hamilton sur ses terres.

le classement : 1. Hamilton, 2. Heidfeld, 3. Barichello, 4. Raikkonen, 5. Kovalainen, 6. Alonso, 7. Trulli, 8. Nakajima

Au championnat, ils sont trois avec 48 points : 1. Hamilton - Massa - raikkonen, 4. Kubica à 2 points

Une course très animée grâce à la pluie. Et quelques bonnes surprises comme le podium de Rubens...


0